Nous sommes toujours au

Parc de Bagatelle.

Nous allons voir quelques roses mais

ce n'est pas encore la roseraie où quelques milliers

de rosiers ont été plantés.

Nous sommes dans la partie des glycines.

Malheureusement, il est un peu tard.

061

Voyezl'allée centrale où les glycines en arceaux montrent ...

071

... un bref moment, leur splendeur.

063

Comme vous avez pu le voir, les rosiers ...

079

... dans cette partie, sont palissés.

073

Normalement, tous les rosiers, toutes les clématites ...

075

... portent leur nom sur une étiquette.

078 

Je ne les ai pas photographiées.

085

Heureusement, car j'ai manqué de batterie.

089

Au pied de chaque rosier, une clématite. 

094 

Peu étaient encore fleuries ...

095

... dont celle-là.

092

N'est-elle pas divine ?

096

Je ne sais vous, mais je les trouves toutes belles ...

097 

... chacune à leur façon. Clématites comprises.

098 

La rose a inspiré les poètes ...

110

... chaviré les amoureux, charmé les peintres ...

101

... et parlent au coeur de tous.

107

Il y a autant de photographes hommes ...

118

... que femmes, dans les roseraies.

122

Nous nous croisons avec un regard ...

115

... un sourire complices et échangeons même quelques mots.

123

Ce qui est rare ailleurs. En ville, nous nous croisons sans nous voir.

124

La beauté des fleurs ouvre les coeurs, libère la parole, sans doute.

130

L'autre roseraie, la grande, la magnifique,

sera pour une autre fois.

En attendant, je vous souhaite d'aussi belles journées.

A demain !

132