Comme vous le savez,

sans doute, je me suis mise au régime

sans gluten, toute seule, un peu poussée par ma fille qui a vu ses problèmes de digestion nettement améliorés.

Je ne peux manger de pain sans, en retour, avoir des problèmes de digestion et de gonflement.

 

IMG_0362

 

Pourtant, chez mon fils, je peux en manger sans subir les mêmes inconvénients.

Je suis restée un mois, chez lui, mangeant du pain quotidiennement sans prendre un gramme

et sans être boursouflée.

 

IMG_0365

 

Ma belle-fille m'a trouvé une revue, "Bio info" parue en juin 2014 qui en parle. Voici des extraits :

 

IMG_0366

 

Nos intestins sont devenus des passoires.

En plus de l'évolution du blé (enrichi en gluten pour une meilleure panification), c'est surtout l'hyperpermabilité intestinale qui serait en cause. 

Les aliments ne seraient pas néfastes par eux mêmes, mais le deviennent quand ils sont mal dégradés,  (mastication insuffisante, déficit en enzymes) et surtout lorsque les protéines toxiques qui en résultent entrent dans l'organisme du fait d'une paroi intestinale poreuse.

Il y a essentiellement trois causes pour qu'ils deviennent poreux : une mauvaise flore intestinale liée à l'alimentation industrielle et au stress, certaines toxines de l'environnement comme les pesticides et les métaux lourds et le stress.

 

IMG_0353

 

Aujourd'hui, quel boulanger laisse encore lever sa pâte toute la nuit ? Et savez-vous qu'en CAP (certificat d'aptitude professionnelle) de boulangerie, on apprend surtout à utiliser la  vingtaine d'additifs ou auxiliaires en tous genres  désormais considérés comme indispensables ?  Pourtant la recette du pain avait traversé les siècles de manière invariablement simple : de la farine, de l'eau, du sel, du levain, un bon tour de main et du temps ...

Ajoutez à cela les nouveaux procédés de panification qui ont troqué une nuit de fermentation au levain contre deux heures à l'aide de levures et autres auxiliaires en tous genres qui vous donne un pain levé et bien calibré mais indigeste car il n'est pas passé par l'étape de fermentation lente traditionnelle.

Dommage, car celle-ci produit des enzymes qui coupent les molécules trop grosses, permettant une pré-digestion. En prime, la mie de pain est souvent insuffisamment cuite ce qui limite encore plus la dégradation des protéines de blé.

 

IMG_0354

 

Mais cela, c'est moi qui l'ajoute, le consommateur aime le pain blanc, c'est à dire, pas trop cuit. Plus il est blanc, c'est à dire pas assez cuit, et mieux il se vend et naturellement, le boulanger aime vendre ce qu'il produit.

 

IMG_0355

 

Donc, il nous faut trouver un boulanger qui fait son pain traditionnellement ce qui n'est pas chose aisée par chez moi.

Pour les allergiques au gluten, il suffit, paraît-il de rééquilibrer les parois intestinales qui sont poreuses

dans ce cas pour régler le problème. Cela se fait en quelques semaines avec un régime sans gluten

et sans aliments industriels.

J'espère avoir été claire et que cet article vous aidera.

Je vous souhaite une belle journée car il est prévu que la température soit douce.

IMG_0356