... du Luxembourg

que nous avons commencé notre promenade.

Voyez le temps gris, il est froid, couvrez-vous bien et

n'oubliez ni les gants, ni l'écharpe et le bonnet.

En hiver les arbres sont , de par la perte de leur feuillage,

crûment exposés à nos regards et nous montrent

leurs muscles. Pas d'embonpoint, de graisse superflue, ils sont

en forme et s'exposent dans toute leur beauté.

IMG_7000

 

Nous sommes presque arrivées aux serres mais ce n'est pas le but.

IMG_7002

 

Admirons cette assise de racines étalées à fleur de terre ...

IMG_7003

 

... ainsi que ces premières fleurs ...

IMG_7004

 

... et revenons sur nos pas.

IMG_7005

 

Dans un enchevêtrement de formes humaines, Aimé Jules Dalou ...

IMG_7007

 

... a  représenté Silène, père nourricier de Dionysos, ivre sur son âne.,

IMG_7008

 

Encore un bel arbre. Gracieux, il semble, danseur, prendre la pose.

IMG_7010

 

On ne peut dire que celui-ci, le soit, gracieux. Serait-ce des moignons

qu'il lève au ciel pour le prendre à témoin ?

IMG_7011

 

Je les ai prises trop près sans clic de sauvegarde pour choisir.

IMG_7012

 

Dommage qu'il ne se soit pas mis à l'unisson de ses frères. Pudeur, fierté ?

IMG_7013

 

Une émigrée de retour au bercail. L'Amérique va-t-elle se vider ?

Modèle de Bertholdi pour la réalisation de celle qui accueille

le voyageur au port de New York. Il en a fait don au Sénat.

IMG_7015

 

Le jardin a été commandé par Catherine de Médicis, cet arbre faisait-il

partie de ces premières plantations ? Dommage que leur histoire

de soit pas racontée.

Nous sommes de retour à l'Orangerie. Angélina s'est installée ici

et a même composée une ligne de pâtisserie pour l'expo.

Hélas, j'ai mangé et bien mangé avant de partir.

La prochaine fois, nous allons pouvoir admirer ce peintre, contemporain

des impressionnistes.

Reposons-nous en attendant et à très bientôt pour la suite.

IMG_7009