L'automne est si beau,

cette année, que je ne pensais plus à la

Toussaint ni le 2 à la Fête des Morts.

Le cimetière familial est à 1 h de train plus autant

de métro et de marche à pied.

Prise au dépourvue et surtout atteinte de

flémingite aiguë,

j'ai fêté mes disparus en m'inspirant de la fête Antillaise

mâtinée de japonais.

005

 

Les Japonais ont un Autel des Ancêtres chez eux ...

006

 

... ce qui leur permet de leur servir un repas et de les saluer

chaque jour.

007

 

Si j'avais un peu plus de place, je pense que j'aurais fait de même.

008

 

J'ai ajouté une tasse symbolique à mon goûter  ...

009

... et servi les macarons restants ...

010

 

... pas vraiment symboliques ...

011

 

 ... et qui s'accordent avec la déco.

012

 

Le côté Antillais est représenté par l'illumination.

040

 

Normalement, on allume les bougies sur les tombes ...

041

 

... mais quand on est loin, on le fait chez soi.

043

 

Je suis allée acheter un chrysanthème violet ...

044

 

... et j'ai allumé les bougies, celles que j'avais en stock.

045

 

In-extremis, j'ai pu être à l'heure au rendez-vous annuel.

J'oublie les dates, ils le savent et j'espère qu'ils ne

m'en tiennent pas rigueur.

Il fait toujours aussi beau, aussi chaud et je me demande

si nous n'allons pas fêter Noël au balcon.

Je vous souhaite de très belles journées.

A demain !

042