Hier nous avons parlé,

de NewYork et de Tokyo, Catherine et moi.

Est-ce pour cela que ce matin je me suis

réveillée à quatre heures 

dans une maison  moderne rouge au dehors

et traité à l'ancienne à l'intérieur.

Un rayon de soleil effleurait un plateau de thé posé sur les tatamis.

Normal il devait être 11 h à Tokyo.

Bien sûr quand j'ouvris les yeux, je fus déçue.

 

009

 

J'essayais de poursuivre mon rêve mais peine perdue ...

 

010

 

... la magie n'y était plus.

 

011

 

Je me levais alors, pour finaliser ma déco de table commencée la veille ...

 

012

 

... et interrompue faute de coloquintes blancs et de feuilles mortes.

 

013

Pour remplacer le rayon de soleil, j'allumais les petites lumières.

017

Vous voyez ainsi la progression des heures.

019

 

J'ai piqué l'idée des potirons-bijoux à Marie Paule Faure ...

020

 

... et j'ai vaporisé légèrement les feuilles et glands d'or en bombe.

021

 

Oups ! J'ai oublié d'ôter l'étiquette.

024

 

Le jour s'est levé, les bougies ne sont là que pour ajouter au charme ...

025

 

... de ma petite composition.

027

 

Une petite fée attirée par les flammes dansantes est venue se poser ...

028

... ainsi que celle-ci, plus sage.

031

 

Elle ne tient pas en place !

030

 

Le bol bleu est un cadeau de Catherine.

033

 

Les fleurs iront garnir les jardinières du balcon car elle n'aiment pas ...

034

 

... la tiédeur de la maison.

049

 

Cette fois, je suis seule. Catherine devait être en voyage.

050

 

Finalement, elle n'est pas partie et m'a invitée.

054

 

J'ai ressorti mes assiettes peintes à la main même si les papillons 

ne sortent plus guère.

062 

Des feuilles dorées décorent la serviette.

C'est ma déco d'automne. Ma table plaisir.

Je ne sais plus où j'en suis avec les tables de Lylou,

Criquette et Cie.

J'espère qu'elle vous plaira et vous souhaite une belle journée.

A demain !

067