Il n'y a pas longtemps,

à la demande de Lylou

nous rendions notre devoir sur l'écriture.

J'aurais aimé avoir eu ce livre en mains.

Je vous aurais abreuvé des textes de France Léa.

Mais commençons par le début.

Sans photo.

Prise par mes cupcakes dans une main, crème

et poche à décorer dans l'autre, je n'ai pas pensé à l'Apn.

Copine a organisé, chez elle, un petit spectacle.

Tous les artistes de qualité ne sont pas à l'affiche, alors

j'ai fait la mienne.

*****

France Léa

Théâtre des Copines

Mise en scène  par elle-même aidée de

grands auteurs.

Une seule représentation.

*****

J'ai parlé d'un petit spectacle, j'aurais dû dire un petit bijou serti

d'humour et de sensibilité.

Un exemple ?

 

Nonobstant, en conséquence, au préalable, je trouvais ça d'un chic !

Les messieurs-dame du centre ville en mettaient plein leurs phrases

des en conséquence et des au préalable.

Dans les dictées,  y'en avait pas mal aussi.

Je me disais que peut-être moi aussi quand je serais grande,

j'arriverais à mettre des en conséquence et des au préalable

dans ma conversation.

Chez nous, dans le quartier ça dépassait pas en somme

et par dessus le marché.

 

Je ne vais pas tout écrire, juste vous dire, que nous avons passé une

soirée délicieuse dans le salon de Copine.

Nous avons ri, nous avons échangé des regards complices, vous savez de ces regards

qu'on échange quand un même mot, nous rappelle un parfum, un souvenir ...

Nous avons battu des mains, emportés par un même élan.

Nous ne nous connaissions pas pourtant. Avant.

Car après, ce n'était plus la même chose. Nous étions nés aux autres par la magie du verbe.

Du sien, de celui de France.

Ensuite nous avons partagé ce que, chacun, chacune, avait apporté

et la séparation n'a pas été facile.

Les collègues de travail, de choeur, les voisines, les amies, les parents de Copine, sont devenues

les nôtres réunis par un même goût pour les mots, la langue ...

Celle apprise par une Russe, un Roumain, une Libanaise, celle tétée

en même temps que le lait, par les autres.

J'en reverrai certaines, pas toutes, sûrement. Mais elles feront parties de cette

soirée agrandie par la poésie de France.

En plus des textes écrit par elle, elle cite Rimbaud, Aragon, Maria Rilke  ...

Elle a également chanté. Ses chansons, celles d'autres auteurs, mais

toujours de beaux textes, en s'accompagnant à la guitare.

Bref, une belle soirée de cabaret, celui des poètes.

*****

Cette soirée peut être reproduite chez vous.

Il vous suffit de réunir au moins quinze personnes réglant un billet de 17 €.

Plus de spectateurs si vous habitez loin car les frais d'hôtel, de train ...

France Léa se rend donc chez-vous et vous régale de ses textes et de son talent.

Je tiens ses coordonnées à votre disposition.

Elle vend aussi un Livre :

dits de scène

Geneviève Berthezène * Libraire Editeur

au prix de 15 € et un Cd, au même prix.

001

*****

C'est la première fois que j'édite un billet sans photo et que je me transforme en vendeuse.

France n'a rien demandé. Mais j'ai été si transportée par sa prestation,

si charmée par son talent ... et même les artistes de talent mangent et paient leur loyer,

n'est-ce pas ?

Je vous souhaite une journée aussi belle.

A bientôt !

001