Nous continuons

notre promenade.

Il a fait chaud, le soleil a tapé dur,

les Parisiens sortent de leurs appartements

surchauffés ...

065

Carrefour de l'Odéon,

cela vous rappelle quelque chose ?

Une émission de musique classique sur France 2,

je crois.

066

Je m'écarte car la place est envahie par

les dîneurs. 

Un restaurant, en effet, agrandit sa salle,

le soir venu.

067

En juillet-août ...

068

... les enfants partent ...

069

... et les parents qui restent ...

070

...  retrouvent le temps de l'insouciance.

071

Elles ne sont pas mignonnes ?

072

Noël toute l'année !

Un magasin presqu'uniquement sur ce thème.

Une découverte pour moi.

073

J'ai continué à bader ...

074

... au hasard dans le quartier ...

075

... comme j'ai l'habitude de faire ...

076

... cliquant sur tout ce qui me plaisait ...

077

Un beau vase japonais.

Dommage pour les reflets.

078

Dans ce quartier pas de jardin ...

079

... mais de belles constructions.

080

Les jardins sont sur les balcons.

Les fenêtres ne sont pas convexes, du moins je ne le pense pas.

081

Trudon, vous connaissez ?

082

Les cires ! 

083

La Manufacture Royale de cire officie depuis 1643.

http://www.ciretrudon.com/

Les bougies sont chères mais entièrement végétales.

084

Et puis tout près, Jugetsudo, salon de thé japonais,

pas donné non plus.

085

Un très beau bol pour cérémonie du thé.

Sen no Rikyu se retournerait dans sa tombe

s'il voyait le prix , lui

qui prônait la simplicité et 

condamnait l'étalage de richesse qui était

d'usage à son époque.

086

On peut dans ce salon acheter

thés japonais et tout le matériel lié au thé. 

Ne comptez pas, cependant, vous désaltérer

après un après-midi shopping.

Le thé est servi, noblesse de thé oblige,

dans des dés à coudre. lol

C'est sur l'excellence de ces deux maisons

que je vous quitte aujourd'hui.

Je vous souhaite une excellente journée.

A demain !