... et doux.

Bien que j'avais à faire,

je ne pouvais rester enfermée après

un si long et si froid hiver.

Il y aura encore des jours à ne pas mettre

un chat dehors pour travailler.

005

J'avais à faire au Printemps ...

006

... les vitrines sont vides ...

007

... à part la scénette que je vous montre.

008

Je ne pouvais décemment pas ...

009

... être si près sans aller faire un petit tour aux Galeries Lafayettes !

010

J'ai poussé ensuite jusqu'à ...

016

... la Madeleine ...

011

... en passant devant ...

012

... Madura et ses vitrines ...

013

... printanières.

014

En prime, une jolie porte.

015

La Comtesse du Barry nous offre ses victuailles ...

018

... et Fauchon, ses gâteaux.

017

Mais nous ne sommes pas ...

020

... que des gourmandes.

021

Dommage que nous ne voyons pas bien ces vases

qui doivent avoir la taille d'un homme.

En toc, bien sûr, faut pas rêver !

Ils n'ont rien d'antiquités.

023

Pylônes, c'est tout ce que j'ai ramené d'une galerie.

024

Un peu de romantisme.

.025

Nous sommes toujours en train de tourner ...

026

... autour de la Madeleine ...

027

... beau quartier s'il en est ...

030

... où siègent ...

031

... grandes et moins grandes  ...

032

... marques.

Odiot y côtoie Toto, Baccarat, Sia ...

033

Je vais vous laisser rêver devant cette belle vitrine,

et vous souhaite une merveilleuse journée.

A demain !