... mes promenades.

Après une nuit sans grand sommeil,

passée à lire, en grande partie, des poèmes,

je me suis décidée,

aussi pour répondre à vos attentes,

à repartir visiter Paris.

009

Les dentelles, aux balcons, attendent les fleurs ...

010

... les fenêtres se font grandes pour aspirer la lumière ...

012

... et les immeubles fuient l'ombre et s'exposent au soleil,

même et surtout si ce dernier se laisse désirer.

013

Les feuilles ayant délaissé les arbres

se sont laissées surprendre par la pierre ...

015

Les arbres dénudés guident nos regards ...

017

... et nos pas vers cette entrée désertée.

016

Un jardin reste malgré l'hiver, tentant ...

019

... et nous récompense ...

018

... d'être entrées.

020

Cependant, il nous faut continuer ...

021

... retourner vers la pierre ...

022

... et d'autres entrées.

Il pleuvote ou crachine, juste de quoi mouiller la chaussée.

Il fait froid et mes nouvelles bottes (merci les soldes)

font que mes pauvres pieds demandent grâce !

Le froid de cet hiver, auquel je ne suis guère habituée,

m'a convaincue d'augmenter le nombre de mes chaussures

car mes bottines ne me protégeaient pas assez.

Chaque revers a sa médaille, elles me donneront chaud mais auparavant,

il me faudra les "faire" !

Mes promenades, en cette saison,

seront écourtées, mais je sais que vous ne m'en voudrez pas.

Je suis contente de vous avoir retrouvées

et vous remercie de vos si gentils commentaires

qui me montrent que vous ne m'avez pas oubliée et même,

que je vous ai, un peu, manquée !

Nous allons reprendre où nous l'avons laissé,

le fil de l'amitié.

Je vous souhaite une journée riche de joies.

A demain !