Un chemin peut en cacher un autre !

C'est ce que je me suis dit en revenant de courses.

Je prends toujours la même route

et pourtant ...

012

... il suffit de ...

013

... lever les yeux,

de changer d'angle de vue pour constater

que l'automne s'installe.

019

Là, la vigne-vierge s'est enflammée !

021

... ici, les arbres dorent ...

022

... et les maisons changent de toilette.

023

Les fleurs bien abritées ...

017

... continuent de fleurir  ...

018

... mais le mur s'est empourpré ...

027

... et la glycine se met à l'unisson ...

026

... du ciel pour voiler ses couleurs.

029

L'automne, par touche ...

033

... ou globalement,

charge d'or les feuillages.

031

Le soleil a pâli ...

035

... mais les rosiers ...

037

... se chargent ...

036

... de fruits.

028

Le vert ...

039

... domine encore ...

043

... aussi, grâce aux persistants ...

046

... mais il se nuance ...

044

... et nous offre ...

045

... de jolis décors.

032

Il y avait longtemps ...

041

... que j'avais envie ...

042

... de vous montrer cette maison ...

047

... qui se trouve juste à côté de la résidence

où habite l'amie à qui je vais rendre visite régulièrement.

Elle n'est guère entretenue et aurait bien besoin de l'être

mais elle possède un charme fou.

Elle a la poésie des lieux abandonnés, bien qu'habitée.

Je ne sais qui elle abrite

mais je ne peux m'empêcher de rêver lorsque je passe devant elle.

048

Et juste en bas,

le balcon de la voisine qui nous replonge en été.

Ces dix minutes que dure le parcours pour aller se ravitailler,

regardé autrement,

devient une bien jolie promenade

qui nous raconte le temps qui passe,

l'hiver qui vient ...

et qui nous dit, préparez-vous, il va faire froid.

Rentrez du bois, calfeutrez la maison, sortez les manteaux ...

C'est ce que vous faites ?

Alors, courage et ...

A demain !