... je vous emmène à la ferme !

Une ferme, à Paris ? M'en serais-je éloignée ?

Serais-je partie en villégiature ?

Vous vous demandez si je suis sérieuse,

non ?

Oui, oui, je le suis !

Vous allez voir.

044

Ne seraient-ce pas des canetons ?

045

Un porcelet ?

046

Un lapin ?

047

Des lapins ?

049

Une chèvre ?

050

Un agneau ?

051

Enfin, tous ces animaux ...

040

... se rencontrent bien à la ferme, non ?

041

Mais pour cette fois ...

042

... ils sont sur le pavé ...

043

... de Sceaux !

Je ne sais s'il est prévu de les faire dormir ailleurs

car, cette nuit, ils pourraient bien disparaître !

Avant,

les citadins devaient se rendre à la campagne mais maintenant,

rappelez-vous les Champs Elysées en juin dernier,

c'est la campagne qui vient à nous.

On aurait dû commencer avant car,

j'ai longtemps cru que les cochons étaient roses et avaient une queue

en tire-bouchon.

Et quand j'ai vu le premier, il était noir, plat et sa queue était raide.

C'était un cochon-planche !

Mais je ne croyais quand même pas que les poulets étaient sans tête,

sans pattes et ficelés sur une barquette.

Il ne faut pas exagérer !

Je ne vous aurez pas fait rêver,

aujourd'hui.

Mais c'est la vie d'ici que je vous ai fait partager.

Je vous souhaite une excellente journée ensoleillée !

A demain !